Venez vivre un moment au cœur de la nature

Un lieu d’exception à 20 minutes d’Etretat

Le Château du Bec est un château millénaire soigneusement restauré, entouré d'un grand parc boisé et d'étangs. Il constitue un lieu idéal pour se ressourcer, tout en se situant au carrefour de nombreux lieux touristiques : à 15 minutes de l'Abbaye de Montivilliers, à 20 minutes des falaises d'Etretat, à 30 minutes du centre-ville du Havre reconstruit par Auguste Perret, à 30 minutes du Palais Bénédictine de Fécamp…
Il accueille également des évènements, des expositions d'art, des stages ou des scolaires, offrant un cadre convivial favorable à l'échange et au partage. Vous êtes les bienvenus au Château du Bec pour :

- vous détendre dans nos gîtes et chambres d’hôtes ;

- organiser vos évènements (fêtes, mariages, séminaires et conférences…) au sein de nos salles de réception ;

- découvrir nos évènements, lors des périodes d'ouvertures au public.

L'histoire

Le début de la construction du château date du 10ème siècle. Il fut plusieurs fois partiellement détruit et restauré. Situé au milieu de deux plans d’eau alimentés par les sources de la Lézarde, ce château a puisé son nom dans l’appellation d’origine norroise « Le bec », signifiant « le ruisseau ».

Au Moyen-âge, il appartenait à la famille Crespin, dont plusieurs représentants furent connétables et maréchaux de Normandie.

En 1454, Antoine Crespin, évêque de Laon, céda la baronnie du Bec-Crespin à son beau-frère, Pierre de Brézé, Grand Sénéchal de Normandie, proche de Charles VII. À la fin du XVème siècle, le château fut remis en état par Louis de Brézé, petit-fils de Charles VII et d’Agnès Sorel, qui devint Gouverneur de Normandie.

En 1579, le duc d’Aumale, Charles de Lorraine, vendit la Baronnie à Nicolas Romé de Fresquiennes, Conseiller au Parlement de Rouen, qui remania entièrement le château dans le goût de l’époque. Utilisé sous la terreur comme prison pour les prêtres réfractaires, le Bec passa par alliance au comte de Chatenay, puis au vicomte de Croismare qui le fit entièrement restaurer de 1844 à 1848. Mis en 1916 à la disposition du gouvernement belge réfugié à Saint-Adresse, il devint la résidence du comte Carton de Wiart, ministre d’Etat, qui y reçut de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Maurice Barrès, Louis Barthou et René Bazin.

Le château du Bec a servi de décor dans deux célèbres ouvrages : « Une Vie » de Maupassant (décrit sous le nom du « château de la Vrilette ») ainsi que « L’œuvre de mort » de Maurice Leblanc.

Notre philosophie

UN PATRIMOINE UNIQUE ET UNE NATURE PRÉSERVÉE : Le château et son environnement sont ouverts aux clients des gîtes et chambres d’hôtes :
Visite de la ménagerie (vous pourrez nous aider à nourrir nos ânes, chèvres, moutons, cygnes, oies, canards, poules), visite des oubliettes et de la Poterne (l’une des plus belles de France selon les spécialistes), balades autour des étangs et dans les bois. Avec un peu de chance, vous pourrez surprendre un écureuil, un chevreuil, un ragondin, un héron, un martin-pécheur, une buse… qui ne sont pas rares dans notre propriété.

DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE : Nous souhaitons ardemment nous inscrire dans une démarche de développement durable et de respect de l’environnement. Le château dispose d’une installation de chauffage par aquathermie (en puisant l’eau des sources, technique éco-labellisée) et est alimenté en eau courante par les mêmes sources.

CERTIFICATS ÉNERGIES RENOUVELABLES : Afin de compléter cette démarche, il est prévu de produire une partie de l’électricité du château à partir d’une énergie renouvelable (turbine utilisant le courant de la rivière). Mais d’ors et déjà le Château est engagé en partenariat avec EDF dans une démarche en faveur des énergies renouvelables en réduisant son empreinte carbone et en soutenant une production d’électricité respectueuse de l’environnement.